Législative partielle en Loire Atlantique : Écologistes! soutient Karine Daniel

Élection législative partielle des 17 et 24 avril 2016

3eme circonscription de Loire-Atlantique

Texte de soutien du parti Écologistes! à la candidature de Karine Daniel

 

 

Les dernières élections départementales et régionales ont été marquées par une forte progression électorale du Front National. Face à cela, la gauche et les écologistes se sont souvent divisés, ce qui a pu conduire à l'élimination pure et simple de tout candidat de gauche et écologiste du deuxième tour. Cela a été encore plus accentué lors des dernières élections législatives partielles, notamment les 13 et 20 mars derniers, où la participation a par ailleurs été particulièrement faible. La multiplication des candidatures de gauche et écologistes aggravent clairement ce phénomène.

 

Cela conduit à des victoires des candidat-e-s de la droite, victoires acquises en quelque sorte par défaut, la division de la gauche et des écologistes conduisant à des duels droite-Front National.

 

Le parti Écologistes! refuse cette fatalité de la division et de la défaite. Présents dans la majorité, au Parlement et au Gouvernement, le parti Écologistes! ne peut que constater que les élus de droite bloquent les avancées écologistes, sociales et démocratiques.

 

Karine Daniel a été la seule candidate à répondre à l'appel au dialogue et au rassemblement de la gauche et des écologistes lancé par le parti Écologistes! pour l'élection législative partielle dans la 3ème circonscription de Loire-Atlantique.

 

Face à la droite qui s'est opposée à la loi sur le non-cumul des mandats et qui prépare son abrogation en cas de retour au pouvoir, Karine Daniel a pris l'engagement de s'appliquer immédiatement le non-cumul des mandats si elle est élue députée.

 

Alors que la droite a voté contre la loi de transition énergétique ou la loi biodiversité, Karine Daniel s'est engagée à soutenir la mise en œuvre de ces textes de même que les engagements de l'accord de la COP21, conférence mondiale de lutte contre le changement climatique qui s'est tenue à Paris en décembre dernier.

 

Enfin, au niveau local, alors que le nouveau président de droite du conseil régional des Pays de la Loire rejette l'idée du référendum qui permettra enfin l'expression directe des citoyens sur le projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes, Karine Daniel soutient cette innovation démocratique .

 

Alors que les enjeux nationaux sont souvent évacués dans une élection législative partielle, il est bon de rappeler que depuis 2012, les députés de droite se sont systématiquement opposés à des mesures sociales comme le droit à la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler très jeunes (175000 personnes en ont bénéficié en 2015 contre moins de 30000 en 2012), à la mise en œuvre du compte pénibilité pour le calcul de la retraite, à la prise en charge à 50% de la complémentaire santé par l'employeur, à la prime d'activité, aux droits rechargeables pour les demandeurs d'emploi, à la création de postes dans l'Education nationale (plus de 300 postes dans les écoles de Loire-Atlantique entre 2015 et 2016)...

 

Un ou une députée de gauche ou de droite ne défendra pas les mêmes valeurs ni les mêmes propositions à l'Assemblée nationale ! C'est pourquoi, dans cette période troublée et difficile, le parti Écologistes! appelle au rassemblement dès le premier tour autour de la candidature de Karine Daniel pour que la 3ème circonscription de Loire-Atlantique soit toujours représentée par une députée de gauche à l'Assemblée nationale.